islam

Le prophète Mohammed (PBUH)

A l'époque des Croisés, le Prophète Mohammed (PBUH) fut la cible de calomnies de toutes sortes. Avec l'avènement de l'ère moderne, marquée par la tolérance religieuse et la liberté de pensée, il y eut un grand changement dans l'approche des auteurs occidentaux, dans leur façon de décrire la vie et le caractère de Mohammed (PBUH). L'exposé de certains érudits non-musulmans concernant le Prophète Mohammed (PBUH), justifie d'ailleurs cette opinion.

En dépit des hommages éclatants qui lui sont rendus pour son intégrité et son oeuvre, son titre de Prophète de Dieu lui est souvent dénié, explicitement ou implicitement.

Jusqu'à l'âge de quarante ans, Mohammed (PBUH) ne fut pas connu comme homme d'Etat, ni même comme prédicateur ou orateur. Jamais on ne l'avait entendu parler de principes métaphysiques, éthiques, de loi, de politique, d'économie ou de sociologie. Sans doute avait-il un bon caractère et de délicates manières. Mais, il n'y avait pas en lui de trait frappant ni remarquable, qui puisse inciter les hommes à s'attendre à quelque chose de grandiose ou de révolutionnaire. Lorsqu'il sortit de la grotte (Hira), avec un message divin, il fut totalement transformé. Il prétend alors être l'Envoyé de Dieu, s'attirant alors la colère de son peuple. Celui-ci lui proposa de le nommer Roi et de poser à ses pieds les richesses du pays, à la condition qu'il cesse de prêcher sa religion.

 

 

Il décida de rejeter ces propositions alléchantes, et continue à prêcher sa religion, seul, malgré les insultes, le blocage social et, même les attaques physiques que lui infligea son peuple. Malgré une rivalité avec les Juifs et les Chrétiens, il fit de la croyance en Jésus-Christ et en Moïse, ainsi qu'en d'autres prophètes de Dieu, une condition essentielle sans laquelle il n'est guère possible d'être musulman.

Cet homme illettré qui avait mené pendant quarante ans une existence dépourvue d'éclat commença à prêcher son message, impressionnant toute l'Arabie, émerveillée et fascinée par son éloquence. Son art n'avait pas d'égal, dans toute la région, même parmi les plus grands poètes, prédicateurs et orateurs. Et surtout, il fut à même d'énoncer des vérités de nature scientifique, contenues dans le Coran, que nul n'était censé avoir découvertes à cette époque.Il choisit toutefois de mener une vie difficile même après qu'il eut acquis pouvoir et autorité. En fait, il est intéressant de méditer ses dernières paroles: `Nous, qui formons la communauté des prophètes, n'avons pas d'héritiers. Ce que nous laissons, c'est pour la charité`.

 

 


E-mail: info @ prophete.fr |Contacts & Mentions légales |Réalisation : referencement-rapide.net - Tous droits réservés : Onlinestrat

*